Une action erronée du copilote alors aux commandes de l’avion, peut-être induit en  erreur par le directeur de vol, un instrument informatique. Selon le rapport final du Bureau d’enquêtes et d’analyses, et même si celui-ci pointe d’autres facteurs, il s’agit de la cause essentielle ayant conduit l’AF 447 d’Air France faisant la liaison entre Rio de Janeiro et Paris à s’abîmer dans l’océan Atlantique, le 1er juin 2009 (228 morts).

 

** AF 447 Accident Final ENGLISH Report   26,6 MB  -224 pages-
     BEA  (Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile )
     Ministère de l ’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement 
     France/ July 2012 
** Les dernières minutes du vol AF447  (Infographie-Le Monde)